Ma mort et ma résurrection. Quelques explications.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma mort et ma résurrection. Quelques explications.

Message par Kanahira le Dim 19 Déc - 13:52

Mathouille s'approcha des Pourfendeurs, qui étaient en train de parler devant le tant connu QG leur demande leur attention, et commença son récit.

« Mes chers amis, mes chères amies. Voilà quelques semaine que je suis de nouveau parmi vous. Quelques un se demanderont sûrement comment je suis morte, et d'autres pourquoi je suis revenue au monde, c'est pourquoi, en ce dimanche 19 Descendre, je vais vous donnez quelques explications que vous avez (peut-être) tant attendue.
Tout a commencé le jour où j'ai recueillie ma fille, Paumette, qui n'est plus inconnue à vous, je pense. Un mois après l'avoir recueillie, j'ai reçu une lettre de mes parents. Ceux-ci, m'avaient abandonnée pour des raisons inconnues. »

Mathouille sortit la lettre en question de sa poche, des larmes dans les yeux, et commença à lire, des sanglots dans la voix ;


A notre chère petite chérie,
Nous savons bien que nous t'avons abandonnée alors que tu n'étais qu'un pauvre petit poupon devant le temple Osamodas pour t'offrir à notre déesse bien aimée. Tu dois sûrement nous haïr mais, nous savions que tu existais, nous le ressentions dans nos cœurs. Nous aimerions tellement te rencontré, au moins une fois dans notre vie. S'il te plaît. Nous t'attendrons à l'adresse que tu as pu lire sur la carte ce week-end. Si tu ne veux pas nous rencontrer, nous comprendrons tout à fait ton choix.
Bisous.
Papa et maman.


Mathouille rangea sa lettre, arracha une larme, s'essuya d'un revers de sa manche et continua son récit.

« Me demandant si c'était une bonne idée, je me suis dis, que, de toute façon, je n'avais rien à perdre. Mais je ne me doutais aucunement que, en courant droit dans ce piège, j'allais y laisser la vie. »
« Et donc, lorsque le week-end arriva, je partis en vitesse, sans réveillé personne, ni Over ni Paumette. Je quittais mon lit bien chaud pour m'enfoncer dans l'aube d'un matin d'été. Je prenais mon temps pour marcher, j'étais heureuse. Je m'arrêtais souvent pour cueillir un trèfle ou même une orchidée. C'est lorsque j'arrivai devant les grandes portes de Bonta que mon cœur à commencer à s'emballer. »
« Les question (telle que "Et si il ne m'aimait pas?") fusaient dans ma tête. C'est donc, avec une boule dans le ventre et le cœur torturé entre l'envie de m'enfuir très loin et de ne jamais revenir et la curiosité de enfin les voir. »
« La curiosité finit par avoir raison de moi, et je me dépêchai vers cette adresse qui ne me disait rien du tout. »

[...]


Dernière édition par Mathouille le Dim 19 Déc - 14:14, édité 1 fois

_________________
La mesure d'aimer, c'est d'aimer sans mesure...
avatar
Kanahira
"Tais-toi !"


Nombre de messages : 1681
Date d'inscription : 21/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma mort et ma résurrection. Quelques explications.

Message par Kanahira le Dim 19 Déc - 14:13

Mathouille arrêta son récit, respira un coup pour ne pas éclaté en
sanglot, observa tout le monde pour s'assurer qu'ils l'écoutaient au
moins un peu. Et recommença son histoire ;


« C'est donc, en arrivant là-bas que je vis un petit mot sur la porte il était écrit "Frapper et entrer."
Je frappai donc à la porte en l'ouvrant en même temps. Il faisait noir, un noir comme l'encre, j'étais sur le point d'usé de ma magie pour allumer, mais je n'eus pas le temps. »
« Une main me saisit par le bras
et je reçut un coup de marteau sur la tête qui m'assomma. Je ne sais pas pendant combien de temps je suis restée assommée mais ils ont eu le temps de m'asseoir sur un chaise et de m'attacher. »
« Lorsque je me réveillai, je ne vis que cinq paires d'yeux me regarder. Une voix retentit, me disant que j'allais regrettée d'avoir adopté Paumette. Je ne savais pas ce qu'ils avaient contre ma fille, je ne voulais pas qu'il s'en prenne à elle, c'est pourquoi je commençait à me débattre, ils m'ont de nouveau assommée. »
« Lorsque je me suis réveillée, j'avais mal partout et ils m'avaient jetés dans les égouts. J'ai essayé, plus d'une fois de me relevée, je n'y arrivais pas. Toute les parties de mon corps me mettaient au supplice. Ils m'avaient frappées à mort, j'étais en train de mourir, dans les égouts, et les rats commençaient à s'approcher de moi, l'air de vouloir me manger. »
« Lorsque je vis ma petite Paumette arrivé en courant, chassant les rats et commençant à me lancer ses sorts de soin, je cru d'abord que c'était un rêve. Elle me criait de résister, je n'avais plus le courage de continuer, j'avais mal partout. La mort me paru plus confortable. Mais il y avait cette petite chose, qui me retenait. L'amour, peut-être. Sûrement. »

Mathouille s'arrêta de nouveau, bu un coup (d'eau) et recommença ;

« Paumette me porta jusque devant le QG, et c'est ici même, sous un frêne que je mourus. Ma fille s'était blottie contre moi, et je n'oublierai jamais le regard suppliant qu'Over m'a lancé. Me suppliant de résister. Je n'en voulait plus, je n'en pouvais plus de souffrir. J'avais trop mal que pour continuer à survivre. »
« C'est en arrivant là haut que la déesse Osamodas, que je n'avais pas prié beaucoup lorsque j'étais encore en vie, m'interpella. Elle me regarda, et me guida jusqu'à mon endroit de repos. Là où je devais être normalement être heureuse, ce n'était pas le cas. »
« Trois mois après mon arrivée, ma déesse arriva et me demanda ce qui n'allait pas. Je lui expliquai, tout simplement, que vous me manquiez terriblement. Que j'en avais marre d'être morte, que je voulais revivre. Elle eut pitié de moi et décida de me redonner la vie. »
« Seulement, elle avait une condition pour que je revienne à la vie, je devais la prié au moins une fois par semaine. Sinon, elle me châtierait terriblement. »
« Le retour sur terre ne fut pas facile. Je n'étais plus habituée à la chaleur, la faim, la fatigué, la soif. C'est la fatigué qui eut raison de moi. Pour seulement quelques heures à combattre je devais me rendormir pendant une semaine. »

Mathouille s'arrêta et observe longuement sa fille et la père de sa fille et conclut son histoire ;

« C'est grâce à nombre d'entre vous que je suis encore là aujourd'hui. J'aimerais donc conclure cette histoire par un remerciement. J'aimerais vous remercier d'être là, vous tous, qui êtes là. Merci. »


La petite osamodas alla s'asseoir près de sa fille et entama une conversation avec celle-ci.



HRP ; Pour ceux qui étaient pas au courant, Over et moi, on a été marié.

_________________
La mesure d'aimer, c'est d'aimer sans mesure...
avatar
Kanahira
"Tais-toi !"


Nombre de messages : 1681
Date d'inscription : 21/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum