Titre à trouver.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Titre à trouver.

Message par Kanahira le Ven 4 Mar - 17:00

Prologue.

Le moment était parfait, un mélange de chaleur et de fraîcheur tourbillonnait autour de nous. Il m'observait longuement, ce qui me parut une éternité, avec ses yeux d'un bleu déroutant.
Ses yeux, qui m'avaient frappés dès le premier jour, me regardaient passionnément. Je n'y croyais pas. Je n'y avais jamais cru et pourtant il était là à me regarder et à me sourire comme si j'étais la huitième merveille du monde.
Un simple baiser, un simple frôlement de lèvre et mon corps s'enflammait, littéralement. Il ricana dans son coin et me regarda d'un air grave, l'heure était grave. Il approcha son visage du mien et me murmura les quelques mots suivants de sa voix envoûtantes :
- Gabrielle, je t'aime.
Ces mots simples, qu'il m'avait démontrés par de petits gestes simples, il me les avait enfin dit de vive voix.
- Je t'aime aussi.
Il me serra contre lui jusqu'à ce qu'on fut rappellés à l'ordre.
Il était temps.



// Je sais bien que le début fait un peu "fleur bleue" mais c'est pas tout le temps comme ça et puis, je suis une fille et voilà. J'aimerais vous faire partager une de mes créations... A vous de me dire vos avis. (Tu reconnaîtras, Mezzo.) //

ALL COPYRIGHT © Mathilde S.


Dernière édition par Mathouille le Ven 10 Juin - 21:38, édité 2 fois

_________________
La mesure d'aimer, c'est d'aimer sans mesure...
avatar
Kanahira
"Tais-toi !"


Nombre de messages : 1681
Date d'inscription : 21/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titre à trouver.

Message par Kanahira le Ven 4 Mar - 17:30

Chapitre 1

Je m'éveillais à cause du bruit de mon réveil. On était le premier septembre. J'allais avoir une nouvelle classe, de nouveau camarades d'écoles !... Youpie.
Mais le plus importants : les sports extrêmes. Mes sports, c'est, comme qui dirait, toute une partie de ma vie. Étant dans un orphelinat depuis que je née et n'ayant que peu d'amis, je m'accroche à ça comme à ma propre vie. C'est une sorte de drogue pour moi. Je me shoot à l'adrénaline et je suis plutôt... Franche.
Je me levais et commencer à me regarder dans le miroir. J'étais assez banale avec mes boucles brunes et mes yeux noisette. Grande et musclée, grâce aux sports.
Après m'être coiffée et habillée, je vins m'asseoir sur mon lit et commencer à rêvasser jusqu'à ce que Lucas, mon meilleur ami, vienne frapper à la porte. Âgé de 15 ans et passionné de livres, c'était la personne la plus cultivée que je connaisse et, bien qu'il ait deux ans de moins que moi, il était dans la même classe.
Il était plutôt beau avec des cheveux blonds et des grands yeux gris clairs qui lui donnait un air de rêveur qui ne laissait pas de marbre toute les filles. Il n'exploitait guère son succès chez les filles et, à chaque fois qu'on lui demandait pourquoi il n'avait pas de petite amie, il répondait tout simplement qu'il ne voulait pas sortir avec une petite pisseuse.
Lucas était une vraie petite teigne et c'était pour ça que je l'aimais autant. Il détestait également qu'on le sous-estime à cause de son âge. C'était d'ailleurs grâce à ça que je le connaissais. Il avait le nez cassé et je m'étais occupée de lui. Dès lors, nous avions un lien qui nous reliait.
Il me regarda dans les yeux et me demanda :
- Il est où, Mattéo ?
- Il doit s'être rendormis.
Mattéo, c'était mon autres meilleur ami. La personne qui dormait le plus au monde et cela déclenchait les foudres de beaucoup de professeurs de l'école. C'était d'ailleurs grâce à ça que je le connaissais. Un jour, alors que j'étais assises à coté de lui pendant un oral, il s'était endormi et j'avais dû le réveiller avant que le professeur ne s'en rende compte.
Il m'avait simplement lâcher comme justification que c'était dur la vie d'artiste. Au début, j'ai cru que c'était un fainéant mais... C'était réellement un artiste. Il me l'avait prouvé le jour même en me chantant la magnifique chansons "Alléluia".
Lucas et moi nous dirigeâmes vers sa porte, qui était ouverte. Nous entrâmes et observâmes sa chambre. Il était parti.
- Il doit avoir pris un bonne résolution et dois nous attendre à l'école... Enfin, j'espère...
J'avais dit ça bien que je n'y croyais guère et Lucas non plus mais nous fîmes comme si c'était vrai et nous marchâmes jusque notre école.

Arrivés à l'école, Lucas ne me dit rien, il n'avait rien dit pendant tout le voyage, il devait s’inquiéter pour Mattéo. Nous entrâmes dans la salle polyvalente de l'école où notre directeur, une petite personne exécrable qui sentait toujours le mélange d'eau de Cologne bon marché et la sueur, comme si il essayait de ne pas se laver et de camoufler sa puanteur. Il était petit et avait les cheveux gras et pelliculeux.
Il nous expliqua le fonctionnement de l'école que je connaissais presque par coeur à force de l'entendre.
A la fin de sous discours, Lucas se releva d'un bond et s'enfuit. J'essayai de le suivre mais toute l'école s'était levée en même temps que moi et je le perdis de vue.
Je sortis et cherchais du regard Lucas ou même Mattéo, qui ne s'était toujours pas pointé, en vain. Ma vision se brouilla et je remarquai que je pleurais. J'eus l'impression qu'on m'appelle et que c'était la voix de Lucas et je courus dans cette direction et heurtais un garçon que je n’aperçus que partiellement tellement j'avais les yeux brouillés.
- Je sais où sont Lucas et Mattéo. Laisse-toi faire, je ne te ferai aucun mal...
Je voulais m'évader, mais je n'eus pas le temps, il posa ses doigts, étrangement froids, sur ma peau et je me détendis. Je tombais et il me laissait un regard chaleureux, me murmurant de ne pas m’inquietée.
Et puis, le noir.

ALL COPYRIGHT © Mathilde S.


Dernière édition par Mathouille le Ven 10 Juin - 21:38, édité 1 fois

_________________
La mesure d'aimer, c'est d'aimer sans mesure...
avatar
Kanahira
"Tais-toi !"


Nombre de messages : 1681
Date d'inscription : 21/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titre à trouver.

Message par Kanahira le Ven 4 Mar - 17:40

Chapitre 2

Je m'éveillais doucement dans un lit qui n'étais pas le mien. Il était trop douillet que pour être le mien. J'avais mal au crâne comme si on m'avait assommée avec un marteau. De plus, ma paume me brûlait comme si on m'avait brûlée au fer.
J'observais la chambre où je me trouvais, elle était belle mais assez banale. Des murs blancs cassés, une table et une chaise de travail en bois. Une seule chose clochait dans ce décors du "parfait petit écolier" : une magnifique Gibson avec les bords rouges qui se dégradaient dans le oranges vers le centre du corps. Tout simplement magnifique!
Je me levais, m'étirais et m’observais dans l'armoire sur laquelle était pendue un grand miroir. J'avais changé. Très peu, mais j'avais changé. Mes cheveux avait maintenant des reflets orangés et dans mes yeux dansaient de petites flammes.
Je détournais mon regard de mon reflet qui m'effrayait un peu et me focalisait sur la guitare. Je m'approchais pour la touchée et, lorsque je fus à deux centimètres, des doigts, d'une grande froideur m'arrêtèrent.
Je me tournais brusquement et reconnus la personne qui m'avait parlé de Mattéo et Lucas. Elle était d'une beauté rare avec un sourire chaleureux collé au visage.
- Je sais bien qu'elle est magnifique, mais... Pas toucher.
Je rougis. Mon coeur s'emballait devant ses yeux d'un bleu incroyable et ses cheveux noirs comme l'encre.
- Excusez-moi...
- Tu peux me tutoyer, tu sais, on a le même âge. Et ce n'est rien, voyons! il s'écarta de quelques pas, j'aimerais que tu me suives, s'il te plaît. C'est pour retrouver Mattéo et Lucas.
- Où sont-ils ? Et surtout, où suis-je ?
- Tu es... Dans une sorte de nouvel orphelinat.
- Pourquoi ?
- Parce que tu es un cas particulié. Nous devons partir sinon nous serons en retard à notre rendez-vous, suis-moi.
- En retard pour quoi ?
Il me désigna la porte et me lança un regard froid qui me glaça le sang.
Je ne savais pas pourquoi je le suivais, mais j'avais confiance en lui. Il aurait pu être le pire criminel du monde entier que je l'aurais quand même suivis. Il avait piqué ma curiosité et je devais savoir où il m'emmenait. De plus, Mattéo et Lucas m'attendait, qu'il avait dit.
Nous marchâmes côte à côte sans échanger un mot. Le couloir était long et de grandes fenêtres ornaient les murs. On pouvait apercevoir de grandes prairies magnifiques.
Nous nous arrêtâmes devant une porte qui était plus grande que les autres et plus élégante. Les autres portes étaient généralement de belles portes en bois mais sans gravures. Celle-ci était gravée avec quatre petits dessins qui représentaient les quatre éléments...
Une chose me frappa d'un coup :
- Tu dis que c'est un orphelinat mais... Il n'y a pas beaucoup de personnes, dis-moi.
- Normal, il est dix heures... Ils sont en cours.
- Tu n'y es pas, toi ?
- Non, je m'occupe de toi. D'ailleurs, j'en ai presque oublié ma politesse. Je m'appelle Nicolas. J'ai le même âge que toi et je serai une sorte de guide pour toi.
Nicolas ouvrit la grande porte ornée et je le suivis dans cette grande pièce toute en marbre.
Une personne était assise sur une sorte de trône au milieu de la pièce.
C'était un homme âgé avec des cheveux gris et des habits noirs. Il était assez lugubre. Il frappa dans les mains et une porte derrière lui, que je n'avais pas remarquée, s'ouvrit.
Lucas et Mattéo arrivèrent derrière un garçon "rebelle" avec des cheveux décoloré et un percing dans le nez. Il marchait avec les mains dans les poches et avait un regard blasé. Il me regarda et me fit un clin d'oeil comme pour me draguée et je l'ignorai, chose qui, apparemment, lui déplu.
Lucas me sourit chaleureusement et la personne qui était dans son "trône" se releva.
- Lucas, Mattéo, Nicolas et Gabrielle, veuillez vous mettre en ligne devant moi, je vous prie.
Nous fîmes ce qu'il nous dit de faire et il prit la parole, de sa voix froide et monotone.
- Vous êtes ici aujourd'hui car nous avons un problème et nous avons grand besoin de vous. Vous allez devoir nous sauver d'une mort certaine. Mais ce n'est pas à moi de vous l'expliquez et bien à Nicolas qui, lui, connait déjà l'histoire par coeur. N'est-ce pas ?

ALL COPYRIGHT © Mathilde S.


Dernière édition par Mathouille le Ven 10 Juin - 21:39, édité 3 fois

_________________
La mesure d'aimer, c'est d'aimer sans mesure...
avatar
Kanahira
"Tais-toi !"


Nombre de messages : 1681
Date d'inscription : 21/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titre à trouver.

Message par Kanahira le Sam 5 Mar - 10:40

Chapitre 3

La personne âgée qui était sur son trône se dirigea vers une autres portes que je n'avais pas remarquée non plus et disparut sans même nous adressé un au revoir. Nicolas nous fit signe de le suivre mais le garçon qui était entré avec Lucas et Mattéo nous interpella.
- Je pourrais vous montrer l'école, si vous voulez, jolie demoiselle.
- On a compris, Tim. Arrête ton rentre-dedans.
Tim poussa un grondement et nous tourna le dos. Nous nous dirigeâmes vers la porte ornée par où Nicolas et moi étions entrés et une chose froide et douloureuse me transperça le dos et je sentis une odeur de sang. Les garçons continuèrent d'avancer parce qu'ils n'avaient rien entendus et moi je me retournais.
Tim se tenait devant moi, avec des dagues à la lame violette en main. Il me narguait et mes amis, ayant remarquer que je m'étais arrêtée et que je haletais. Celui qui m'avait blessée relança une des ses dagues et celle-ci atterri dans l'épaule de Lucas.
Mon corps commençait à irradier et mes paumes devinrent brûlantes. Je voulais le tuer.
Je courrai en sa directement, mes mains me faisant mal, je lui sautais dessus et commençais à lui frapper le visage en lui lançant des injures, chaque coup provoquant une brûlure au deuxième degré sur son visage. Je frappais avec frénésie et Mattéo voulut m'arrêtée mais je le repoussais.
Nicolas me saisit par le bras et me tira brutalement vers lui.
Je le regardais avec des yeux assassins et Tim gisait là, presque mort.
Je portais ma main dans mon dos et touchais la dague qui était fortement enfoncée. Ça me faisait mal mais il fallait la retirée.
- Laisse-la là pour le moment. On va aller à l'infirmerie. Tu as failli le tué, tu es malade, ou bien ?
- Il nous a attaqué par derrière ! Tu voulais que je fasse quoi ? Que je lui dise que c'est bien et qu'il nous coupe en rondelle ?
- Tu pourras dire ce que tu veux, elle a raison sur ce coup-là.
Nicolas se tut, une mine boudeuse sur le visage. Il porta Tim dans ses bras, chose qui me dégoûta, et sortit en nous faisant signe de le suivre. Lucas n'avait pas dit un mot et avait l'air d'avoir très mal. Alors que, moi, je n'avais presque pas mal. Étrange.


Arrivés à l'infirmerie, nous installâmes Tim sur le brancard et Lucas s'assit sur une chaise en haletant. Une infirmière nous observa longuement avec mépris et Nicolas vint lui souffler une chose à l'oreille. Elle porta sa main à sa bouche en murmurant des excuses et commença directement à ausculter Lucas.
- Tu as eu de la chance que Tim n'ait pas atteint des points vitaux, ça aurait pu être fatal. A croire que tu es très rapide... Ou bien qu'il t'a laissé la vie sauve, chose qui m'étonnerait énormément. Tiens-toi près, je vais retirer le couteau.
Elle lui donna un morceau de tissu qu'il regarda fixement, sans comprendre. Elle prit du désinfectant et un drap et lui arracha le couteau d'un coup sec. Le sang jaillit de son épaule et il hurla de douleur. Elle mit directement du désinfectant sur la plaie et la couvrit du drap.
- Pourquoi tu n'as pas mis le morceau de tissu dans ta bouche ? Lucas lui lança un regard noir. Bon, tant pis, je vais maintenant m'occuper de l'autre. Vous pouvez partir.
Lucas déclencha une légère brise qui fit renversé quelques choses sur la table et l'infirmière nous mit dehors.
Nicolas nous fit signe de le suivre à l'extérieur et, alors que tout le monde avait les yeux braqués sur le drap ensanglanté de Lucas, il accéléra la marche, ce qui nous obligea à presque courir à ses cotés. Lorsque nous arrivâmes au pied d'un grand chêne, il s'assit dans l'herbe et nous demanda si nous avions faim. Nous lui fîmes signe que non.
- Je vais maintenant vous expliquez le comment du pourquoi vous avez des pouvoirs dits "magiques" mais j'aimerais que vous ne m'interrompiez pas pendant que je parle. N'est-ce pas, Gabrielle ?
Je lui tirai la langue et il commença son récit.

// Il va falloir attendre que je revienne pour avoir la suite. Enjoy. Smile //

ALL COPYRIGHT © Mathilde S.


Dernière édition par Mathouille le Ven 10 Juin - 21:39, édité 1 fois

_________________
La mesure d'aimer, c'est d'aimer sans mesure...
avatar
Kanahira
"Tais-toi !"


Nombre de messages : 1681
Date d'inscription : 21/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titre à trouver.

Message par Kanahira le Ven 10 Juin - 21:36

Suite du Chapitre 3

- Voyez-vous, il y a bien longtemps, quatre jeune héros des noms de Zoey, Lay, Quentin et Martin se découvrirent des pouvoirs surnaturels. Zoey, la seule fille de la bande mais non la moins respectée, avait un regard de braise qui pouvait vous réchauffez le coeur autant qu'il pouvait vous tuez en moins de temps qu'il faut pour le dire. Ses cheveux, bouclés aux reflets roux, étaient tels les rayons du soleil, lui donnant toujours un regard souriant ou menaçant en fonction de son humeur.
Lay, le fourbe, pouvait vous hôtez la vie sans même que vous vous en rendiez compte. Il avait des cheveux noirs de jais et des yeux bleus comme l'océan, sa peau, d'un naturel glacial, était également très résistante à tout les coups physique et contrairement à son corps, son coeur était pur et chaleureux.
Quentin, le soigneur, pouvait faire sortir des lianes de la terre et vous écorchez autant de fois qu'il en voulait mais pouvait également faire apparaître des plantes médicinales lorsque ses amis étaient en danger. On le surnommait l'elfe car il en avait tout d'un. Il était calme et silencieux et s'occupait de ses amis autant que de la nature, il avait de grands et magnifiques yeux verts et de cheveux lisses qui lui arrivaient aux épaules de couleur marron.
Martin, la tête pensante, avait toujours de bonnes idées en ce qui concernait les tactiques pour attaquer l'ennemis et le tuer. Il était un point fort de l'équipe et ses idées aussi audacieuses qu'intelligente ont sauvé la vie mainte et mainte fois de nos héros. Ses yeux gris argenté rêveurs et ses cheveux blonds paille toujours en désordre lui donnait un air d'endormi mais il était très efficace sur le champs de bataille.
Cette jeune équipe d'amateurs de ne sachant pas trop comment maîtrisé leur puissance à l'état brut se sont entraîné des heures durant pour devenir les héros qu'ils sont advenu. S'entraînant seul ou à plusieurs, jusqu'à l'épuisement complet tout les jours qu'ils le pouvaient jusqu'au jour où Quentin fut accoster par un membre d'une secte qui se prénommait le Mal (Je sais, le nom n'était pas très original mais bon... Quentin n'avait pas choisi !). Il voulut en apprendre un peu plus sur cette secte qui lui paraissait bien étrange avec de drôle de coutumes. Il découvrit que la secte était en fait maléfique et que ce qu'ils y faisaient étaient mal, ils ont donc décidés de détruire le chef qui en était à la tête et ont disloqué la secte.
- Attends, c'est tout ? lui demandais-je, un peu vexé par la fin de l'histoire qui était trop prévisible. Les gentils gagnent les méchants perdent et tout rentre dans l'ordre comme si de rien n'était ? Alors nous, on sert à quoi si ils ont déjà disloquer la secte ?
- J'allais y venir. En fait, il s'avère que la personne qui était à la tête a réussi à survivre, tant bien que mal à l'attaque acharnée de nos ancêtres et il s'avère qu'il est en train de réunir de nouvelles personnes pour réussir là où il avait échoué la dernière fois qu'il avait entrepris de faire ses noirs dessins. C'est là que nous entrons en scène et que nous tuons, une bonne fois pour toute le chef à la tête de la secte et que recommencions à avoir une vie normale. Le destin du monde est, en quelques sortes, entre nos mains.
- Ça fait de nouveau très cliché ton histoire... Pourquoi c'est eux les méchants et nous les gentils ? lui demandais-je, risquant de m'attirer ses foudres.
- Tu ne connais pas du tout l'histoire, alors ?
- Et bien, il faut dire que je viens de plonger dans ce monde un peu... Comment dire... Surnaturel et que je ne connais pas encore grand chose sur celui-ci alors, excuse moi de vouloir m’intéresser à pourquoi je devrai risquer ma vie et à quel genre de personne je vais devoir combattre.
- Très bien, très bien, pas la peine de t'énervée ! Le tout début à commencer à cause d'une jeune femme dont le futur grand chef de la secte est tombé éperdument amoureux. Je préfère vous prévenir tout de suite, cet homme est quelqu'un dont nous ne savons presque rien. On ne sait même pas quel est son prénom... Enfin, soit, cette jeune femme l'aurait trompé et le pauvre homme aurait tellement été aveuglé par la haine qu'il tua sa bien aimée. Cette femme était en fait la première et la dernière sorcière qui existait et, juste avant de poussé son dernier soupir, celle-ci lui lança un sort mortel qui le tuerais à petit feu. L'homme, souffrant le martyre, alla voir tous ce qu'il pouvait voir passant du simple médium au plus grand exorciste de la planète, sans succès. Il était en train de mourir petit à petit, habité par un démon cruel qui se nourrissait de sa force vitale. Un jour qu'il n'en pouvait plus, il entra en contact avec son démon et ils se rendirent compte qu'ils ne pouvaient pas vivre l'un sans l'autre. Ils conclurent donc une sorte de pacte qui consistait à ce que l'homme en mal d'amour ait la vie sauve et ait une puissance absolue et que le démon puisse l'utilisé pour ce qu'il voulait. Le démon, bien sûr plus fourbe que le pauvre homme, finit par prendre le contrôle absolu du corps et chassa le reste de l'âme de son cohabitant, gardant le corps pour lui tout seul.
- Tu veux dire que, en fait, c'est un démon que nous allons combattre ?!

// Je vous laisse apprécier ce moment que j'ai retravaillé le mieux possible et je vous écrirai la suite quand l'envie me prendra. Bonne lecture Smile //

ALL COPYRIGHT © Mathilde S.

_________________
La mesure d'aimer, c'est d'aimer sans mesure...
avatar
Kanahira
"Tais-toi !"


Nombre de messages : 1681
Date d'inscription : 21/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Titre à trouver.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum