Parchemins et brûlures de l'âme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Parchemins et brûlures de l'âme.

Message par Le Comte d'Ottière le Mar 27 Nov - 10:05

Le comte a écrit:Il y a fort longtemps, vivaient en Cania une famille noble, les Comtes d'Ottière.
Leur domaine s'étendait sur plusieurs hectares, entre la bordure naturelle de la montagne des Koalaks et les landes désespérées de Sidimote.
Les archives ayant brûlées il y a plusieurs années, nous ne gardons aucune trace de la fondation de la maison du Comté, mais nous connaissons son maître d'oeuvre: Jehan d'Ottière.

Jehan d'Ottière était un chasseur de démons habile, doué pour les débusquer et les tuer.
Ses exploits avaient été remarqués et il avait été anobli. Comme tout jeune noble, on lui avait confié un lopin de terre perdu.
Plutôt que de transformer son domaine en ferme ou en vigne, il en fit un refuge.
Le Comte d'Ottière fonda l'un des premiers villages mercenaires du monde des Onze.

Jehan se maria plus tard avec Lyn et eut de nombreux enfants, qui perpétuèrent son héritage mercenaire sur une dizaine de générations.
Avec l'émergence d'Astrub et des mercenaires de Brutas, Jehan VI et son fils Scott eurent bien du mal à garder des mercenaires chez eux plutôt que que de les laisser partir à la cité fortifiée.

Moi, Scott III, XIVè Comte d'Ottière, ne régit plus rien. Les derniers mercenaires sont partis du temps de mon père, Jehan VIII et ma maison a brûlé lors d'un raid orchestré par de vieux ennemis...
Je suis à présent le premier Comte sans Comté...


- Non, non... Ce n'est pas crédible.

Scott prit le parchemin et l'écarta, le jetant sur une pile de documents équivalents, écrits de sa main.
Il souffla, pesta et reprit la plume.

Le comte a écrit:La véritable origine du Comte d'Ottière.

Il y a quelques années de cela, vivait une famille heureuse, nommée les Veldar. Deux frères et une soeur, parcourant les terres d'Amakna, à la recherche, sans succès, de gloire et de défi.
Le plus âgé du trio s’appelait Drakan. Il vénérait Eniripsa et était donc devenu un soigneur.
Sa soeur était Yolande, une adepte de Iop. Peu réfléchie, elle appréciait les joies simples du combat et comptait sur ses frères pour l'aider.
Le dernier, enfin, se nommait Skoth. C'était un archer, un bon archer.

Les trois eurent moultes aventures, dont je vous parlerais peut-être une autre fois, mais toujours est-il qu'ils ont eu une vie. Drakan épousa Eneratlov, une soigneuse très douée. De leur union naquit Eneratloyd, une jeune garçon un peu simplet.
Yolande épousa Chipaoli, un policier de Pandala. Néanmoins, elle resta infertile.
Skoth, de son coté, resta solitaire. C'était son lot. Il aimer les femmes, mais jamais assez pour en garder et en marier une....

Scott souffla.
Coucher tout cela sur papier lui coûtait beaucoup.
Comment le verraient les autres lorsqu'il liront cela ? Dur à dire.

Le comte a écrit:... Les circonstances de la mort de la famille Veldar font partie des histoires connues. La famille était alors membre de la Lywynael, un groupe d'aventuriers comme eux. Ils étaient partis, tous les trois, emmenant leur mère Aglae et le jeune fils de Drakan, pour un voyage en bateau vers l'ouest.
La tempète fit rage et Skoth était à la barre. Perdus en mer, ils ne retrouvèrent la terre que pour accoster sur l'île d'Otomaï. Ils posèrent le pied et reconnurent rapidement les lieux: les marécages nauséabonds du nord de l'île.
Leur présence réveilla une bête. Un tentacule apparut, ratant de peu la guerrière mais détruisant leur bateau, seul espoir de fuite. Le combat contre le Kralamoure commença.
Très rapidement, la vieille Aglae fut projetée dans l'eau. Yolande tenta de combattre, mais sa résistance limitée ne put rien face au monstre, et elle finit avalée. Quant à Aglae, elle ne savait pas nager.
Très blessé en chutant, Drakan tentait de regrouper et de soigner les membres de la famille restant. Son frère Skoth lui fit remarquer qu'il avait une branche qui le transperçait, mais les seuls mots de Drakan furent pour son fils, qu'il voulait protéger.
Skoth fonça dans le marécage pour chercher Eneratloyd, alors que celui-ci finit par tambouriner à la porte de la cage de la bête. Les protecteurs du Kralamoure comprirent alors ce qui se passait.
Le temps qu'ils entrent, ils récupérèrent le jeune garçon, mais ne purent sauver Drakan, ni retrouver Skoth.
Les derniers mots de Drakan dut pour sa femme.

Eneratloyd est devenu adepte de Sacrieur depuis ce jour.
Aglae, Yolande et Drakan, ainsi que Skoth eut un enterrement sans corps.

Mais Skoth n'est pas mort ce jour là.
Lorsqu'il cherchait son neveu, il fut attrapé par le monstre. Lui plantant une flèche dans le tentacule, il parvint à se dégager et le monstre le frappa, l'envoyant à l'eau.
Skoth savait nager, lui et retrouva l'épave de son bateau. Il se trouva un radeau et se laissa dériver ainsi plusieurs jours, jusqu'à échouer sur l'île des Naufragés.

Honteux devant ses amis, venant de perdre toute sa famille, il ne put se résoudre à rentrer ainsi.
Il finit donc par se forger une nouvelle identité, un passé obscur dans les plaines de Cania et même... un titre.
Oui, Skoth devint Scott III, comte d'Ottière.
Il se passa un an complet avant qu'il ne revienne vers ses anciens amis.
Ses cheveux avaient changé de couleurs, il avait de nombreuses cicatrices en plus.
Plus personne ne le reconnut. D'un sens, la plupart connaissaient surtout son frère.

Revenu, il usa son nouveau nom et son passé auprès de tout le monde et finit presque par croire que tout ceci était vrai... Il retrouva son neveu et agit comme un protecteur pour lui, l'aidant dans sa voie.

- Hmmmm

Scott prit le parchemin qu'il venait d'écrire et le déchira en quatre et le jeta dans la cheminée allumée.
Non vraiment, personne ne devait savoir. C'était mieux ainsi.
avatar
Le Comte d'Ottière
Assidu
Assidu

Nombre de messages : 231
Date d'inscription : 14/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum