[Guildalofiche] Les pourfendeurs à la une du Maimag [2008]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Guildalofiche] Les pourfendeurs à la une du Maimag [2008]

Message par Phlaich le Mar 10 Fév - 11:07

Afin de sauvegarder cet article du Maimag du 21 Septange 2008 je le retranscris ici. Son auteur n'est pas précisé.
Spoiler:

Les Pourfendeurs d'Ecume
J’ai eu envie, toujours dans le cadre des guildalofiches de vous donner un autre éclairage sur les guildes de Maimane. Et pour cela, je n’ai pas trouvé mieux que de questionner d’anciens meneurs sur leur guilde, et surtout sur le "comment ils l’ont menée". Pourquoi les anciens ? Car ils ont le recul nécessaire, à mon avis, sur leur ancienne guilde et sur le rôle qu’ils y ont joué.
Je vous propose pour initier cette série de retrouver Cra-katoes, ex meneur des Pourfendeurs d’écume.



Ayant reçu une demande d'interview, Cra-katoes s'en revient de la montagne, à pied comme à son habitude. Longtemps il avait espéré que ce genre de question ne viendrait pas. Il n'aimait pas tellement parler de lui et de ses sentiments. Mais bon si ça pouvait servir, pourquoi pas.

Bonjour Cra-katoes, tu es maintenant jeune retraité. Tu as longtemps tenu le rôle de Meneur de la guilde des Pourfendeurs d’écume. Accepterais-tu que je te pose quelques questions pour les lecteurs du Mai'mag, afin de retracer ta tumultueuse carrière ?
Eh bien oui, si cela peut aider les jeunes meneurs ou me rapprocher des anciens meneurs qui comme moi sont repartis au calme et à l'anonymat.

Tout d’abord, ta guilde, les Pourfendeurs d’écume, peux-tu nous dire ce qui t’a motivé pour la créer ?
À l'époque, je bataillais de façon irrégulière avec quelques amis mais je me retrouvais trop souvent seul. Aussi, quand j'ai trouvé au petit matin cette guildalogemme à un prix dérisoire, je me suis dit : je fais un maxi bénéfice où je me trouve des nouveaux copains pour aller plus loin dans l'aventure ? J'ai penché pour la seconde solution et je ne l'ai pas regretté. Donc on va dire que c'est un grand hasard qui m'a conduit à le faire.

Peux-tu nous la décrire telle que tu la voyais à l’époque ?

Je voyais un peu ça comme un groupe de gens me ressemblant, plutôt calmes, un peu curieux et tournés vers les autres. Je me suis vite aperçu que, dans une guilde, on a des tas de gens différents, il a fallu composer et accepter.

Qu’est-ce qui pour toi différencie fondamentalement la journée d’un meneur de guilde d’un joueur normal ?
Le joueur normal se connecte, il dit bonjour (s'il est poli) et vaque à ses occupations. Le meneur a d'abord une partie "sociale", c'est-à-dire s'enquérir un peu de l'ambiance générale, demander des nouvelles d'un tel ou d'un autre histoire que personne ne se sente trop exclu. C'est fou le nombre de mp qu'on peut recevoir à la connexion ! Et pas juste pour se plaindre, parfois simplement pour avoir un petit moment d'intimité avec le meneur.

Comment as-tu vécu ces moments en guilde ? Les petits bonheurs ? Les petits malheurs ?

Y'a eu, en effet, de grands bonheurs, des périodes où la bonne ambiance régnait, où on se retrouvait le soir dans des sorties souvent improvisées pour rire et exprimer à fond notre caractère et nos petits travers. Ce sentiment d'être attendu quand on arrive, d'être soutenu, de former une entité, ça c'est la récompense du meneur.
Les petits malheurs, c'est quand certains commençaient à être mesquins, à trop laisser parler leur humeur. Être obligé de gérer des gens ayant un trop plein d'hormones, voulant être plus forts, plus grands, plus tout que les autres. C'est normal, à certaines périodes de la vie il faut se construire mais y'a des jours où on n'a plus qu'une envie : baisser les bras et quitter Dofus.

Et bien entendu, la question que tout le monde se pose, qu’est-ce qui t’a fait arrêter ?
Je prenais je crois mon rôle trop au sérieux. J'en venais à me connecter par obligation plus que par envie, essayant d'être là tous les soirs. On a eu quelques périodes difficiles et j'avais l'impression de n'entendre plus que des jérémiades et des plaintes pour des sujets que je trouvais mineurs. J'ai pensé qu'il était temps de m'isoler pour voir si je retrouvais du plaisir à venir.

Si tu avais un conseil à donner, une chose à ne pas faire, un truc à partager avec les autres meneurs de guilde, quel serait il ?
Penser aux autres mais aussi penser à soi, moi je me laisse vite envahir par les problèmes des autres. Fermer un peu le canal guilde, ça doit être pas mal aussi ;-)

Je sais que tu continues, de plus ou moins loin, à suivre la vie des Pourfendeurs, et que tu n’hésites pas à donner ton avis sur le chemin à prendre. Comment vois-tu évoluer cette guilde ? Avec nostalgie, amertume, détachement ?
De la nostalgie pour tous les bons moments passés, j'oublie vite les autres. J'essaie toujours de croiser les gens avec qui j'ai le plus d'affinités et de proposer mon aide de temps en temps. C'est qu'ils me manquent tous un peu.

En tout cas, grand merci pour ta franchise et tes réponses. Si je devais te laisser le maux de la faim, quel serait-il ?

Que vous soyez meneur ou membre, avant d'attendre le bénéfice personnel d'une guilde, essayez d'en voir l'apport humain, les relations privilégiées que vous allez avoir avec certains joueurs. Beaucoup ne voient dans ce genre d'association que le côté gain de lvl, gain de pano, c'est dommage à mon avis.
En tout cas, je ne regrette pas d'avoir tenté l'aventure et j'encourage ceux qui en ont vraiment envie à le faire, mais réfléchissez bien avant, pour qu'une guilde perdure c'est pas simple.
avatar
Phlaich
Patwon

Nombre de messages : 2366
Date d'inscription : 20/02/2008

http://ecume.forumactif.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum